Rechercher

Le rapport à la dualité, comment le vivre ?

Les actions de nos émotions sont souvent exacerbées, empreinte d'intentions néfastes tant pour nous-même que pour les autres. Bien que cela puisse être difficile à accepter, ces actions ont toute leur importance.

Dans notre parcours d'être humain, nous mettons en place les trésors de notre conscience dans la matière, ainsi vont les choses, les opportunités, satisfactions et déceptions, ainsi que les émotions qui y sont parfois liées.

Les actions des uns et des autres auront plusieurs intentions, plusieurs vérités et interprétations qui trouveront chez certains le réconfort de leur propre vérité, pour d'autres une opposition à cette vérité, notre vision des choses.

Le premier réflexe sera d'affirmer cette opposition, convaincu qu'il y a un "bon chemin" et un "mauvais chemin".


Est-ce si tranché ?

Après m'être confronté moi-même à cette dualité environnante et instinctive de l'être humain, je me suis demandée comment vivre cette adversité au quotidien ? Pourquoi chacun ne peut-il pas fonctionner dans l'amour et la paix avec toute personne, peu importe ce qui nous rassemble ou nous oppose ? Pourquoi tant de brutalités verbales ou non-verbales ?

Ma réponse s'est trouvé en moi-même et dans la nature. La violence de ces opposés constamment en interaction m'était insupportable, et pourtant le fait même que la violence de nos comportements m'insupportait, je faisais ressortir ma part d'ombre, ma perte d'espoir en l'humanité qui me parait parfois si déroutante, je laissais le négatif me dominer, me dire que je n'étais pas à ma place dans ce monde.


C'est pourtant la place la plus parfaite qui soit. Nos opposés positif et négatif s'attirent constamment, c'est même au-delà de cela, ils ne font qu'un, ils sont cette parfaite unité de vie.


L'opposition s'inscrit dans une démarche de peur de la remise en question de ce qu'on pense comme nos valeurs, les valeurs changent, évoluent et c'est précisément là que notre égo sur-cultivé a besoin d'oppositions pour comprendre avec clairvoyance ce qui réfléchit en nous.


Les actions des uns et des autres ont besoin d'espace pour interagir. A nous de leur laisser leur espace car elles ont une utilité même si nous ne la voyons pas ou qu'elle ne nous concerne pas dans l'immédiat, accepter que la vie se créé de ces opposés, nous naissons d'un homme et d'une femme, le ciel est fait de noir, de blanc, de gris, de teintes opposées qui se mélangent, de molécules aux attributs antagonistes mais qui fusionnent. Les arbres produisent de l'oxygène et se nourrissent du dioxyde de carbone que nous émettons, ils forment ensemble une symbiose.

L'arbre transforme son opposé au bénéfice de la vie et de l'évolution.


Tout comme la vie accepte la mort qui la mène à nouveau vers la vie, la lune éclaire la nuit et le soleil créé le jour.

La lumière se révèle et se nourrit des opposés. Ayons confiance en la vie et tout ce qu'elle fait naître, c'est preuve que nous avançons et que rien n'est arrêté. La compassion naît de l'adversité.


14 vues

©2019 by Mélissa De la Cruz.